Psychologie et question d’identité au souper des Femmes d’Affaires Francophones de l’Ontario.

Le premier souper-conférence de l’année pour les membres de l’Association des Femmes d’Affaires Francophones (AFAF) de Peel-Halton en Ontario, s’est tenu le jeudi 19 janvier au restaurant Michael’s Backdoor à Mississauga. L’invité, Fabien Panzarella a proposé d’aller à la rencontre de soi et d’esquisser un tour d’horizon sur la création et le développement de l’identité. Un thème qui a permis au conférencier d’allier ses deux sujets favoris, le discours rhétorique à la psychologie.

images

Fabien Panzarella est consultant dans le domaine de l’énergie renouvelable. Diane McLaren, présidente de l’AFAF, a souligné dans sa présentation, que le jeune orateur a remporté plusieurs concours au sein de Toast Masters, une organisation destinée à promouvoir l’art du discours et la prise de parole en public. Grâce à sa passion de la communication orale, il a notamment pu aider de nombreuses personnes au chômage à améliorer leur manière de communiquer pour être plus à l’aise lors des entretiens d’ambauche. Ces judicieuses combinaisons promettaient un démarrage en trombe pour la nouvelle programmation.

Nouvelle saison, nouvelles conférences. Mais, on ne déroge pas à la règle. Comme à l’accoutumée, ce soir-là, les femmes d’affaires ont échangé leur carte de visite dans une ambiance chaleureuse et propice au développement de futures collaborations. Elles ont ensuite pris part à un diner tout en écoutant attentivement la conférence portant sur la psychologie et la question de l’identité. Le sujet avait de quoi interroger chacune d’entres elles. En effet, il concerne notre interaction avec l’autre tout au long de notre vie. Le conférencier, Fabien Panzarella a interrogé sur ce qui fait notre identité intrinsèque.
Les gènes ? Notre environnement de vie ? Prenant l’exemple du casse-tête avec ses milliard de combinaisons, il a clairement énuméré les différents stades de la vie et des expériences qui composent les pièces finales dudit imbroglio.

img_9712-ca-copy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La question de l’identité a été longuement évoquée au moyen d’exemples concrets; le cas des jumeaux séparés à la naissance et qui empruntent les mêmes chemins de vie, les théories et concepts philosophiques, le conflit d’Erickson ou encore, l’étude de Carol Dweck sont venus étayer son propos.
Fabien Panzarella explique ce qui constitue notre identité en expertisant les étapes de la vie d’un être humain : naissance, enfance, adolescence, adulte, vieillesse avec le fatidique bilan où la rétrospection va déterminer si l’on est satisfait ou empli de regrets. Un exposé qui a permis de savoir qu’à 40 ans, on vit une seconde crise d’adolescence, par example, avec en toile de fond, le concept identitaire de la satisfaction ou de la stagnation. Soit, on aime sa vie, soit on commence à regretter ses choix (ou ses non choix) et, du coup, on se rebelle comme un adolescent aux prises avec une autorité établie. On passe donc de celle des parents à celle que nous impose la société.

Il a été facile de mesurer tout le talent oratoire de Fabien Panzarella. Diction parfaite, vocabulaire choisi avec soin et respiration parfaitement maîtrisée, il a capté son auditoire sans jamais verser dans de longues explications interminables et incompréhensibles. Le concept identitaire et génétique, la notion d’intelligence, la réflexion sur l’éducation, les tests du quotient intellectuel que l’on soumet aux élèves à l’entrée des grandes écoles n’ont pas manqué de soulever des interrogations chez les membres de l’AFAF.

“J’aime partager mes recherches sur le sujet. C’est un thème qui permet d’explorer l’être humain afin de mieux se comprendre et de mieux intéracgir avec l’autre, notion indispensable au quotidien, que ce soit au travail, dans la sphère familiale, amoureuse, amicale…On appartient tous au même groupe, on parle la même langue…Toutes ces questions permettent d’étudier ce qui fait que nous sommes tous identiques et en même temps si uniques. Le monde extérieur, les autres, en constante intreaction tout au long de notre vie, affectent notre vision du monde, il est donc important de bien se connaître!”, conclut Fabien Panzarella avant de recevoir les premières questions et les applaudissements chaleureux des femmes d’affaires qui, ce soir-là, repartiront avec des connaissances-clés pour s’améliorer sur le plan personnel ou professionnel.

AFAF
____________________________________________________________
“L’AFAF est un groupe de femmes intergénérationnel qui procure des occasions de réseautage et d’apprentissage aux femmes francophones et francophiles de la Grande Région de Toronto/Hamilton, notamment Halton-Peel.
Parmi nos créneaux d’activités : réseautage d’affaires, soupers-conférences, occasions d’échanger avec des professionnelles de divers domaines, promotion de services et activités en français, développement personnel, et surtout, amitié et solidarité!”
© AFAF

Sabrina Delors pour Le Métropolitain, 2012

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s