Définir un criminel avec “Le Médecin et le criminel” exposition consacrée à la médecine légale d’Alexandre Lacassagne.

 

lacass10

Lyon, berceau de la médecine légale moderne, propose pour la première fois, une exposition autour du professeur Alexandre Lacassagne (1843-1924), médecin légiste dont l’oeuvre fait encore référence dans le monde.

Fervent partisan de la peine de mort, éminente cellule grise mainte fois récompensée et distinguée, Alexandre Lacassagne reste un personnage étonnant, ambigu, symbole de l’époque à laquelle il appartenait. L’époque des médecins, de la philosophie positiviste d’Auguste Comte et de l’anthropologie criminelle qui se pose ces questions fondamentales:

  • Qu’est-ce qu’un criminel ?
  • Comment devient-on un criminel ?
  • Est-il possible de déceler la criminalité chez un sujet avant que celle-ci ne se manifeste ?
  • Peut-on soigner les criminels ?
  • La société a-t-elle les moyens de se prémunir des tueurs en série ?

ob_ce33b1_getpart-php-id-1347-file-10000000000001c

Ce sont à ces questions que tente de répondre la nouvelle exposition qui se tient à la bibliothèque de la Part-Dieu jusqu’au 15 mai 2004. A travers une galerie de faits-divers du début du XXéme siècle, dont celle du tueur en série français, Joseph Vacher qui terrorisa les campagnes françaises du sud-est semant la mort à chacune de ses étapes.

L’exposition retrace la naissance de la police scientifique et expose le rôle nouveau du médecin comme expert dans les affaires judiciaires.

Exposition hautement sensible qui, au delà du crime, du dégoût et de la fascination que le thème suscite en images et en émotions fortes, renvoie à notre implication dans la société de plus en plus sécurisée mais qui crée, en contradiction, beaucoup plus de criminels. Nous sommes inondés de faits-divers et c’est l’un des formats préférés des français qui consomment du faits-divers bien plus que de fictions. En témoigne le succès des émissions de faits-divers à la télévision.


Les avancées de la science et les progrès de la médecine peuvent-ils nous éclairer sur notre rapport avec l’inconnu ? Peut-on lui faire confiance ? Peut-on déceler un comportement criminel ? Peut-on faire confiance à la candeur et sympathie des traits ?
Le médecin et le criminel expose le crime et le regard que la science porte sur ces lugubres et funestes auteurs. Irresponsables, fous, aliénés, possédés, antisociaux, tatoués, homosexuels, déviants…passés sous le microscope du XIXème siècle si friand en classement des hommes pour mieux les juger.

2004-ra-medecin-a

3 questions à Gérard Corneloup, historien, journaliste et l’un des commissaires de l’exposition.

D’après le livre d’or, c’est une exposition beaucoup trop riche ?
Gérard Corneloup : Il est vrai qu’on a tendance à en mettre beaucoup mais si vous saviez tout ce que l’on a enlevé. Ca nous a déchiré le coeur parce qu’on se dit que telle chose est indispensable. “Le médecin et le criminel” est une grande exposition. Il faut avoir le temps et la patience de venir plusieurs fois pour bien tout voir.

Quel est votre rapport avec la mise en scène de l’exposition? 
Gérard Corneloup : Effectivement, l’exposition n’est pas neutre. D’abord, on a travaillé sur des sujets dramatiques, des serial killers. Puis, manier des crânes, des peaux humaines tatouées, c’est plus compliqué que des images pieuses ou des timbre-postes. Il faut prendre son parti et se dire qu’on vit des moments rares et intenses.

Vous donnez un avertissement en début d’exposition…
Gérard Corneloup : Oui, c’est normal dans une exposition où il y a des scènes de personnages qui ont été violés éviscérés. Il faut attirer l’attention sur le fait que ce n’est pas une exposition sur la vie de Bernadette Soubirous, il y a des choses qui peuvent choquer. Mais bon, nous n’avons pas encore eu l’occasion de nous servir d’alcool de menthe et de surce, heureusement!

Commissaires de l’exposition:
Philippe Artières, CNRS (LAHIC-UMR 2588), Gérard Corneloup et Philippe Rassaert, Bibliothèque de Lyon

Le Médecin et le criminel sur Internet

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s